Cet été, vivez le Cher


Le Cher – Mai 2017 – N°7

Groupe « Avenir pour le Cher » (Les Républicains, UDI, DVD, Sans étiquettes)

 

Cet été, vivez le Cher

Nous avons tous un rôle à jouer pour valoriser les atouts de notre territoire. Chaque collectivité doit contribuer à dynamiser et à promouvoir les pépites historiques, culturelles et gastronomiques en fonction de ses compétences.

Depuis 2015, la loi portant sur la Nouvelle Organisation Territoriale de la République (NOTRe) a retiré la compétence économique au Département. Aujourd’hui, le seul moyen dont nous disposons pour renforcer l’attractivité tout en valorisant l’aménagement de notre département est le tourisme.

Véritable vecteur d’emplois non délocalisables, le tourisme est l’une des priorités du département.

Nous essayons d’aller chaque jour plus loin en proposant des événements et en réalisant un maillage touristique regroupant l’ensemble des collectivités, pour être plus lisible à vos yeux.

Dans ce but, nous avons créé une nouvelle structure qui permet de sauvegarder l’office de Tourisme de Bourges, qui est pour nous, l’une des vitrines touristiques indispensable pour promouvoir notre département, avec l’ensemble des autres offices de tourismes répartis dans notre département.

Cet été, nous comptons sur vous pour découvrir ou redécouvrir ce que vous offre le Cher.

Dans le cadre des 4 saisons du département, nous vous attendons nombreux aux fêtes médiévales sur le thème de Jacques Cœur le samedi 3 et dimanche 4 juin 2017. Profitez en famille, des animations gratuites dans les rues de Bourges.

C’est aussi l’occasion de découvrir les richesses du département : Pôle du Cheval et de l’Âne à la Celle-Condé, pôle des étoiles à Nançay, bases de loisirs de Goule et de Sidiailles, Abbaye de Noirlac ou encore de profiter de la gastronomie en allant découvrir les nombreux  AOC gastronomiques et viticoles.

 Bonne vacances à tous dans le Cher.

 

Groupe Avenir pour le Cher

Président du groupe : Jacques FLEURY

Retrouvez la tribune du groupe dans le magazine « Le Cher«